Editorial du bulletin n°46

samedi 8 août 2009
par  André Lanxade

Chères adhérentes, chers adhérents

La livraison du présent bulletin après notre apéritif-buffet du samedi 20 juin dernier me donne l’occasion de me féliciter avec vous de la réussite de cette rencontre qui aura permis de passer ensemble un moment très agréable mais aussi fort utile à la suite du dialogue approfondi que nous avons pu avoir avec nos élus Madame Chantal BRAULT 1er adjoint et M Jean-Louis OHEIX, 2ème adjoint, sur les dossiers intéressant le quartier. Madame Nicole ZUBER, 7ème adjoint et Jean-Michel GRANDCHAMP, conseiller municipal étaient également présents.

A la fin de ce premier semestre 2009 qui a fortement mobilisé les membres du conseil d’administration de votre association sur de nombreux sujets d’importance pour l’avenir du quartier et avant la césure estivale, le moment est de nouveau venu de faire un bilan d’étape de notre action.

Sans être exhaustif, je voudrais me réjouir avec vous des décisions prises par la municipalité ces derniers mois pour le bien du quartier. J’ai noté l’enfouissement des réseaux rue de Bagneux qui est en cours de réalisation, l’arrêt de la circulation des bus de la RATP rue Léo Delibes et la décision d’implanter six mois sur douze une structure toilée gonflable sur les terrains de tennis de la rue de l’Yser en lieu et place d’un équipement en dur massif et disgracieux qui aurait, de manière définitive, « bétonné » le site. Sur un plan général, je tiens à souligner le dialogue sincère et constructif que la mairie a entretenu au cours de ces six derniers mois avec vos représentants ;

Mais qu’en est-il de l’avenir du quartier ? Nous avons là des sujets de forte inquiétude.

Nous avons été actifs comme vous le savez sur le dossier d’élaboration du PLU et on peut penser que notre action n’a pas été sans effets (voir par exemple d’une part les constatations faites par les architectes privés chargés d’établir le diagnostic de la ZPPAUP qui ont relevé l’architecture homogène des années 20 et 30 du quartier et son patrimoine vert à prendre en considération de même que les vues et espaces dégagés, d’autre part la consécration faite dans le PADD de la pérennité des zones pavillonnaires).

L’association n’est pas, par principe, hostile à l’élaboration du PLU et notre objectif n’est pas de se satisfaire de préserver le statu quo. Je sais que Monsieur le maire a été attentif à nos contributions.

Je voudrais toutefois souligner fermement à ce stade préalable de l’élaboration du règlement du PLU et des orientations d’aménagement des secteurs dits « stratégiques » qui y sont associées que modifier les caractéristiques, l’ambiance et la qualité de vie du quartier serait selon moi une erreur historique.

Un sujet d’inquiétude concerne en effet l’urbanisation du site Albert 1er promu au rang d’éco-quartier dans le PADD. La mairie a des projets ambitieux en termes de densification sur ce secteur (crèche de 80 lits et 60 logements) alors que nous préconisons un « espace sous les arbres » constitué à côté d’une crèche de taille plus réduite, d’un tissu pavillonnaire diffus pour éviter le « bétonnage » du site, peu compatible avec les anciennes carrières de gypse à cet emplacement et la nature du sous-sol constitué d’argiles vertes gonflantes.

Autre sujet d’inquiétude : la densification du bâti des équipements publics du quartier (lycée Florian avec + 1500 m² de surface, extension de la piscine et du gymnase Léo Delibes ) qui va entraîner l’augmentation du ruissellement de l’eau sur les sols marneux du quartier mais aussi l’augmentation des usagers de ces équipements avec les problèmes induits de circulation et de stationnement dans nos rues étroites.

Ce qui me rassure, c’est que j’ai la conviction que Monsieur le maire ne souhaite pas que l’ampleur et la configuration des projets remettent en cause le caractère pavillonnaire du quartier auquel il sait que nous sommes très attachés. Ce sentiment sort renforcé des échanges que nous avons eu avec les élus que nous avons rencontrés lors de notre apéritif-buffet et je reste confiant sur notre capacité à régler ensemble (mairie et association) ces lourds dossiers qui nous attendent, dans les semaines et les mois qui viennent.

Je souhaite à chacune et à chacun d’entre vous un très bel été.

Amicalement.

André LANXADE

Président de l’ASMM.