Avis de l’ASMM sur le projet de SDRIF

dimanche 20 janvier 2008
par  André Lanxade

L’association de quartier SCEAUX MARNE MUSICIENS souhaite faire part de son opposition à la pétition de principe suivante figurant dans le projet du SDRIF : « Les prévisions et décisions d’urbanisme doivent favoriser de plus grandes densités dans les quartiers définis par un rayon de 1000 m autour d’une gare ferroviaire ».

L’application de la densité prônée par le SDRIF dans un rayon de 1000 m autour d’une gare ferroviaire appliquée à la lettre couvrirait l’ensemble du territoire de SCEAUX. Elle paraît peu réaliste et doit être accompagnée de clauses de discernement, en supprimant en premier lieu la référence systématique au rayon de 1000m autour d’une gare.

En effet, une telle densification non réalisable par une évolution en douceur entraînerait le recours à des opérations autoritaires d’urbanisme opérationnel de type ZAC que notre association refuse. Nous sommes fermement hostiles à une telle évolution de notre quartier au bâti pavillonnaire de grande qualité composé de maisons construites avec beaucoup de soin sur des terrains souvent de taille réduite et dont les voies de circulation atteignent aujourd’hui la saturation au regard de la sécurité des usagers (en particulier piétons et cyclistes) et des capacités de stationnement. Cet ensemble pavillonnaire à la fois harmonieux et particulièrement bien entretenu constitue un indéniable intérêt patrimonial. Les habitants souhaitent le préserver par le respect des règles de construction qui lui ont permis dans une diversité architecturale de créer au fil du temps une identité authentique. Ce quartier pavillonnaire intègre aussi en bonne harmonie des équipements publics tels que notamment une piscine intercommunale et le lycée professionnel Florian, offrant ainsi un exemple de réussite de mixité logements/activités.

En conclusion les requêtes de l’association de quartier Sceaux Marne Musiciens peuvent se résumer ainsi :

1/ Application avec discernement de la clause de densification à proximité des gares ferroviaires :

- retirer la référence à un rayon de 1000m par rapport aux gares,
- prise en compte du bâti et des capacités de voirie existantes : circulation et stationnement, ce, dans un objectif de développement durable.

2/ Maintien de la qualité de vie du quartier Sceaux Marne Musiciens :

- pas d’opération autoritaire d’urbanisme opérationnel de type ZAC,
- maintien des équipements sportifs et espaces verts existants,
- intégration dans le corpus réglementaire de construction des recommandations de construction applicables au quartier Sceaux Marne Musiciens après leur adoption par le conseil municipal.

Pour le conseil d’administration de l’ASMM, le président


Navigation

Articles de la rubrique