Editorial du Président, 12 janvier 2008

dimanche 13 janvier 2008
par  André Lanxade

Cet éditorial fait partie du bulletin n°43 de l’ASMM, distribué aux adhérents le 12/13 janvier 2008

Chers adhérents, chers amis,

La livraison du présent bulletin me donne l’occasion, chers amis, de vous demander de bien vouloir noter dans votre agenda la date de notre prochaine assemblée générale ordinaire qui se tiendra le 26 janvier 2008 au centre social et culturel des Blagis (CSCB) à 15 heures et sera suivie, en cette époque de vœux, d’un chaleureux moment de convivialité autour de la galette des rois.

Lors de cette assemblée générale, mon devoir sera de rendre compte de mon activité et celle de l’équipe que j’ai animée au cours de l’année écoulée. C’est aussi mon « bilan moral » que je devrai vous soumettre et je trouve cette expression très juste, parce qu’il s’agira bien de vérifier, à travers ce qui a été fait, si le contrat moral passé entre vous et vos représentants, et le président en particulier, a été respecté. Vous répondrez à cette question par votre participation dont je vous remercie par avance et votre vote lors de l’assemblée générale.

En ce qui concerne l’action de votre association au quotidien ou au fil des événements, je ne retiendrai que deux dossiers sur lesquels nous avons assuré un suivi très attentif. D’une part, celui du lycée Florian, d’autre part le dossier d’enquête publique du schéma directeur d’Ile-de-France (SDRIF). J’ai eu l’occasion de vérifier auprès des riverains adhérents de l’association et à la suite des mesures prises après un entretien que m’a accordé la proviseure du lycée que le calme était complétement assuré aux abords du lycée à la satisfaction générale. En ce qui concerne l’enquête publique sur le SDRIF, nous y avons participé en appuyant l’intervention de SUD Environnement et en insérant pour notre propre compte un texte dont vous trouverez la reproduction dans le présent bulletin.

Dans mon dernier éditorial de juillet dernier, je soulignais que l’association était dans son rôle en étant une force de proposition reconnue et écoutée par la pertinence des positions qu’elle prend, en toute indépendance, avec notre quartier pour unique ambition.

Le fait d’avoir été associé ces six derniers mois, par la mairie, en amont de la décision à prendre, pour parvenir à la définition du projet de tennis couverts rue de l’Yser prenant en compte les attentes du quartier, doit être apprécié comme un nouveau signe important donné à l’association Sceaux Marne Musiciens et à elle seule.

MM Chambon et Charvoz, vice-présidents et moi-même avons été ainsi conviés par M. le maire à participer à trois réunions en mairie en juillet, octobre et novembre 2007 en présence des représentants du tennis club de Sceaux . Le 3 décembre dernier, Madame Chantal Brault, adjointe au maire, et l’architecte mandaté par la mairie sont venus présenter au conseil d’administration de l’ASMM la pré-étude de faisabilité de ce projet de tennis couvert. Le conseil d’administration a pris acte des améliorations tangibles apportées au projet d’origine tout en souhaitant notamment, d’une part des compléments d’information sur l’intégration de ce nouvel équipement dans le site actuel (plan masse) et tenant compte d’une éventuelle extension de la piscine, d’autre part la confirmation d’une remise en état de fonctionnement des tennis de la rue Léo Delibes, rendus accessibles aux résidents du quartier selon des modalités à préciser.

Avec vous, nous ne pouvons que nous féliciter de voir notre association être ainsi reconnue et écoutée. Face aux enjeux actuels et aux défis du futur pour le quartier, ces avancées ne peuvent que nous encourager à conforter la stratégie d’indépendance qui est la nôtre depuis 1990, année de création de l’association Sceaux Marne Musiciens.

Je ne vais pas dresser un catalogue des petites misères qui nous attendent, les sujets intéressant le quartier étant, comme vous le savez, potentiellement nombreux et d’importance.

Je veux seulement vous parler des initiatives que compte prendre votre association dans les semaines qui viennent pour participer au débat public qui va s’ouvrir à l’occasion des élections municipales et cantonales des 9 et 16 mars prochains.

Nous allons adresser un questionnaire aux candidats, têtes de listes à l’élection municipale, afin de connaître leur position sur les différents dossiers qui intéressent le quartier, afin de vous donner les moyens de choisir en connaissance de cause celles et ceux qui sont en mesure de valoriser le quartier au mieux de l’intérêt général et de nos propres intérêts.

La période électorale me paraît en effet opportune pour affirmer ce que nous croyons utile pour assurer l’avenir harmonieux de notre quartier avec l’objectif que nous nous sommes fixés d’améliorer à terme notre qualité de vie et le caractère pérenne de notre rente foncière.

Et cet objectif que nous poursuivons n’est pas un simple slogan. Je rappelle en effet que nous avons contrebattu les velléités de nos décideurs qui ont voulu faire de notre quartier successivement une « frange » du « programme de référence » du quartier des Blagis dans les années 1990 puis plus récemment en 2007 dans le projet de SDRIF un « secteur prioritaire de densification » à proximité de la gare RER de Bourg-la-Reine.

Ces remises en cause décennales du caractère pavillonnaire de notre quartier ne sont pas le fruit du hasard et demandent de notre part une extrême vigilance, car ce qui n’a pu être défait par une mesure de principe pourrait dans l’avenir l’être par des opérations ponctuelles de mitage qui auraient in fine des effets analogues.

Notre étiage du nombre d’adhérents est très satisfaisant et en hausse par rapport à l’an dernier, ce qui est une bonne chose dans la mesure où l’association a besoin d’être représentative pour soutenir notre action collective.

Avec mes vœux les plus sincères d’une très bonne et belle année 2008 à chacune et à chacun d’entre vous.

André Lanxade
Président de l’association Sceaux Marne Musiciens


Navigation

Articles de la rubrique