Editorial du 15 mars 2007

Un succès pour l’association
vendredi 23 mars 2007
par  webmestre

Chers amis,

Notre Association Sceaux Marne-Musiciens vient de recevoir une TRES BONNE NOUVELLE qui couronne l’une de nos actions inlassablement menée, depuis plus de seize ans, sous les présidences d’Antonin Gilbert, Antony Chambon et André Lanxade.

Vous avez pu en prendre connaissance dans « Sceaux Magazine » n° 368 de mars 2007. Dans son éditorial monsieur le maire n’hésite pas à faire part de l’appui que lui a apporté l’A.S.M.M. en soutenant son action et celle de madame Brault, première adjointe et conseillère régionale, contre le risque de « densification préférentielle » encouru par notre quartier : cet euphémisme sous-tend des constructions immobilières de forte ampleur.

Monsieur le maire écrit : « Quoi qu’il en soit, nous nous sommes battus, Chantal Brault au sein même du groupe U.D.F. et du Conseil régional, et moi-même auprès du président Jean-Paul Huchon et de Mireille Ferri, vice-présidente chargée de ce dossier, avec le soutien d’Ile-de-France Environnement et de l’association Sceaux Marne Musiciens, pour faire enlever ces fameuses « pastilles ». Nous avons obtenu gain de cause, après un débat agité par le vote d’un amendement déposé par l’exécutif lui-même, le 14 février dernier.  »

Nous devons ce résultat à la vigilance du président LANXADE. Sitôt informé de la menace, il a pris l’attache de l’Association Sud Environnement dont nous sommes adhérents ; il a écrit au maire et au président du Conseil régional pour rappeler nos arguments et notre détermination. Nous lui exprimons notre gratitude, ainsi qu’à tous ceux qui, à la Mairie ou ailleurs, ont plaidé et soutenu notre cause.

Depuis sa création l’Association Sceaux Marne-Musiciens a lutté pour le maintien du caractère pavillonnaire du quartier c’est-à-dire de l’équilibre architectural et paysager existant entre résidences et maisons individuelles. Dans la commission créée par la Mairie pour l’étude du projet de Z.P.P.A.U.P. notre ami monsieur Polin a représenté l’association avec compétence, pendant plus de dix ans. Ce travail valorise notre quartier. L’architecte du patrimoine n’hésite pas à écrire que le quartier Marne-Musiciens est un ensemble « dont l’homogénéité urbaine mérite d’être sauvegardée. »
Mairie et Association ont alors élaboré, avec l’architecte du patrimoine monsieur Bailly, des « Recommandations applicables au quartier Marne-Musiciens.  » Le Conseil municipal les a votées le 14 novembre 2002 ; elles sont désormais présentées à tout demandeur de permis de construire, et elles deviendront des règles dans un avenir que nous espérons proche.

Cette action et ces conclusions ont été un argument capital présenté au décideur, le Conseil régional. Il a fortement pesé dans la prise de décision au moment du vote du S.D.R.I.F. le 14 février dernier. Dès lors les « pastilles de densification préférentielle » ont disparu de notre quartier l’écartant, à notre soulagement, des chantiers futurs.

Cette bonne nouvelle n’appartient pas qu’à nous. Nous devons la partager avec vous tous. Sachez aussi qu’à ce résultat participe pleinement le grand nombre de nos adhérents qui, par leur fidélité jamais départie, suppléent à la faiblesse de nos moyens.
Sceaux, le 15 mars 2007.
LE BUREAU


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique